Mini Green Power s’oriente vers le modèle de l’entreprise libérée

Print Friendly, PDF & Email
La centrale conçue et fabriquée par la start-up. (Source : Mini Green Power)

Modifié le 13/02 suite à des précisions de Jean Riondel –

Le 31 janvier, la start-up spécialisée dans les petites centrales à biomasse a remporté le Prix des Bonnes Pratiques dans la catégorie PME/PMI, décerné par l’Association France Qualité Performance, la Direction Générale des Entreprises et le Medef. Cette distinction récompense un mode de management modifié en profondeur. L’ancien se signalait par ses effets, en l’occurrence un turnover qui a culminé à 30% en 2016. Jean Riondel, président et co-fondateur de Mini Green Power, n’hésite pas à faire son mea culpa : « Entre 2014 et 2016, nous étions face à de gros enjeux. Le premier prototype faisait l’objet  d’essais et d’études techniques, ce qui mettait une certaine pression. Dans ma précédente vie,
...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.