L’Allemagne accorde de nouveaux volumes aux EnR, mais pas pour l’éolien en mer

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Valeco)

L’annonce était attendue par le secteur allemand des énergies renouvelables depuis plusieurs semaines. Le gouvernement de coalition dirigé par Angela Merkel a confirmé que des appels d’offres, cumulant 4 000 MW répartis sur 3 ans, s’ajouteront à ceux déjà prévus. Une bonne nouvelle pour le secteur à l’exception de l’éolien offshore, qui ne s’est pas vu attribuer le moindre mégawatt.

Appels d’offres spécifiques et neutres

Dès l’année prochaine, deux appels d’offres additionnels de ...

500 MW chacun s’ajouteront aux quatre AO éoliens terrestres (cumulant 2 675 MW) ainsi que deux AO technologiquement neutre de 200 MW chacun déjà prévus. Un appel d’offres « innovation » de 250 MW opposant des projets solaires et éoliens sera également organisé, mais les règles d’attribution ne se baseront pas uniquement sur le prix, laissant un espoir aux projets éoliens de résister à la concurrence ardue du photovoltaïque. Les volumes de ces appels d’offres « innovation » seront relevés à 400 MW en 2020, et 500 MW en 2021. Au total, en 2020 et 2021, quatre appels d’offres éoliens cumulant respectivement 1,4 GW et 1,6 GW seront organisés outre-Rhin. Ils s’ajouteront à ceux déjà prévus cumulant respectivement 2,7 GW et 2,65 GW en 2020 et 2021. Une bonne nouvelle pour la filière éolienne terrestre, et surtout une bonne occasion d’observer l’évolution des prix en Allemagne. En effet, après des années de baisse, les prix ont sérieusement remonté cette année (43 €/MWh en février, puis 57,3 €/MWh en mai).

Les acteurs de la filière offshore ont quant à eux de quoi faire grise mine. Aucun mégawatt ne leur a été attribué, contrairement aux conclusions des négociations menées pour la formation de la coalition au pouvoir. Peut être le gouvernement a-t-il estimé que ces projets n’avaient plus besoin de soutien depuis l’appel d’offres de 2017 qui a vu 3 lauréats sur 4 ne demander aucune subvention. Une 2ème compétition pour des projets éoliens en mer a été organisée en début d’année pour attribuer 1 610 MW. Les résultats ne sont pas encore connus.