Syngaz en cogé : Europlasma entrevoit le bout du tunnel

Print Friendly, PDF & Email
Usine CHO Morcenx © Europlasma

Ce n’est pas tous les jours qu’une valeur des énergies renouvelables voit son cours de Bourse faire pas loin de 100% en quatre jours. Certes parti de très bas, le titre Europlasma atteint 0,28 € aujourd’hui. Ce développeur de centrales de cogénération par gazéification de déchets et biomasse, basé à Pessac (Gironde), vient d’émettre un bon signal en obtenant un financement de 30 M de la BEI. La Banque européenne d’investissement n’ayant pas pour habitude d’investir en aveugle – elle a d’ailleurs missionné de gros cabinets d’audits sur cette opération – le marché a apprécié. 

Stabilisation

Cette entreprise au capital essentiellement flottant propose des centrales électriques alimentées au syngaz, lui-même issu de la gazéification de combustibles solides de récupération (des déchets) et de résidus forestiers. Comme son nom l’indique, sa particularité est d’utiliser pour ce faire la torche à plasma (gaz ionisé par arc électrique, plusieurs milliers de degrés) avec une application énergétique pour l’instant unique au monde, semble-t-il. La filiale dédiée à l’énergie, CHO Power, a mis des années à ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.