5 start-up à la croisée de l’énergie et la mobilité électrique

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email

Comment le secteur de l’énergie peut-il répondre à la montée en puissance des véhicules électriques ? De nombreuses start-up concoctent des solutions technologiques et des services innovants pour faire le lien entre deux activités appelées à travailler de plus en plus étroitement ensemble. 16 jeunes pousses ont participé à un concours lors du premier Forum européen Energy for smart mobility, organisé par GreenUnivers et le pôle de compétitivité Capenergies à Marseille, les 15 et 16 février. Gros plan sur les cinq lauréats.

Bovlabs : Prix vehicle-to-Grid 

Jaikrishnan R Pillai, CEO de Bovlabs, reçoit son prix des mains d’Olivier Dupont (Demeter, membre du jury) et Bernard Tardieu (Académie des technologies, Président du jury) au Palais du Pharo © E4SM Forum

La blockchain appliquée à l’énergie, c’est le domaine dans lequel se développe Bovlabs (acronyme de Blockchain of value Labs), une société américaine fondée en 2017, avec un pied en Californie et l’autre en Inde. Son objectif ?  Commercialiser l’énergie en mode peer to peer sur une plateforme sécurisée et avec un coût minimal de transaction. Pour bâtir sa place de marché, elle travaille avec des acteurs du stockage, des micro-réseaux ou encore des compteurs intelligents. Elle expérimente actuellement sa solution sur un projet pilote au Texas, en partenariat avec un développeur de réseaux intelligents, ERock.

La mobilité électrique est l’un des domaines d’application de Bovlabs : la société souhaite constituer un écosystème réunissant d’un côté des propriétaires d’infrastructures de charge et de l’autre des gestionnaires de réseaux décentralisés désireux de vendre leurs excédents d’énergie. Les transactions seront réalisées via un système de jetons digitaux. Bovlabs est l’une des douze sociétés sélectionnées dans le cadre du programme d’accélération de thecamp, un « camp de base » dédié à l’innovation à Aix-en-Provence.

eBikeLabs : Prix technologies liées au véhicule électrique et batterie 

© Ebikelabs

La start-up grenobloise veut démocratiser l’usage du vélo électrique. Depuis sa création en 2015, elle développe des technologies de contrôle moteurs, de connectivité embarquée et d’analyse de données pour améliorer les performances et réduire le coût global des vélos électriques. L’intérêt de ses solutions ? Supprimer plusieurs composants et surtout réduire le besoin en batterie.

Son premier produit est un contrôleur connecté qui gère la batterie pour une balade donnée, via un smartphone. Le fonctionnement est simple : le cycliste entre son trajet et ses données personnelles (sexe, poids…) sur une application. Ces informations sont transmises au contrôleur. « Connecté directement à la batterie, il peut ainsi réguler son utilisation sur l’ensemble du trajet. Notre solution est la seule qui permette une telle gestion », affirme Maël Bosson, le co-fondateur et PDG de la jeune pousse.

Soutenue par InnoEnergy, eBikeLabs a levé 500 000 euros à l’automne 2017 via la plateforme de financement participatif Raizers. Une somme destinée à financer la commercialisation de sa solution.

Jedlix : Prix infrastructures et énergie

Guillaume Vanstraelen, Business Development Analyst
de Jedlix (centre), Joannette Polo (Ambassade
des Pays-Bas) © E4SM Forum

Créée...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.