La CNDP veut libérer la Programmation pluriannuelle de l’énergie

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : CNDP)

Le grand public s’emparera-t-il du débat sur la Programmation pluriannuelle de l’énergie ? La Commission nationale du débat public (CNDP), ordonnatrice de cette consultation inédite, veut le croire et affirme tout faire pour cela même si elle regrette qu’un budget restreint soit octroyé à cette mission, en l’occurrence 0,5 M€ . «  Les gens ont l’expérience de l’énergie, ils sont légitimes à débattre », considère Jacques Archimbaud, vice-président de la CNDP, qui souhaite donc émanciper la PPE des seuls avis d’experts recueillis jusqu’ici.

Angles morts

L’opération sera lancée le 19 mars, ce qui suppose selon Jacques Archimbaud qu’un premier jet de la PPE soit alors disponible : « sans document de travail, de quoi parlera- ton ? ». La commission souhaite un texte qui indique des éléments de cadrage et de décisions, expliquant ainsi pourquoi, sur l’électricité, l’administration retient les scénarios Ampère et Volt de RTE. « Mais nous ne pourrons pas faire dire au gouvernement ce qu’il n’a pas envie de dire. Il appartient au débat public d’interpréter les angles morts de la discussion », prévient Jacques Archimbaud. Des non-dits qui pourraient porter sur le calendrier d’évolution de la capacité nucléaire, bien entendu, mais aussi sur ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.