Dieppe-Le Tréport : pourquoi rien n’est joué

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Siemens)

Pour la filière de l’éolien offshore, c’est marée montante côté stress, avant le vote dans une semaine de l’Agence française de la biodiversité (AFB) sur le projet Dieppe-Le Tréport développé par le consortium Engie-EDPR-CDC. Les membres du conseil d‘administration de l’agence doivent se prononcer lundi 27 novembre. Certains protagonistes anticipent un report du vote, arguant d’un dossier de séance qui ne dit rien du projet. Une porte-parole de l’AFB confirme en tous cas que « dans l’ordre du jour figure bien l’avis conforme sur le projet de parc éolien de Dieppe-Le Tréport. ».

L’AFB n’est pas le PNM

Les supporters de ce projet de 62 éoliennes veulent croire que la composition du collège de l’AFB, créée le 1er janvier dernier, peut ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.