Le gouvernement va-t-il renégocier les projets éoliens en mer ?

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Alstom)

L’État français va-t-il revenir sur des projets éoliens en mer déjà attribués ? Va-t-il en renégocier les conditions financières ? En tout cas, le gouvernement d’Édouard Philippe y réfléchit d’après une information de nos confrères des Échos, qui citent une source proche du Premier ministre.

A ce stade, l’idée serait de plafonner la rentabilité des projets pour éviter des sur-rémunérations. Pas moins de six parcs sont concernés. D’une part, les projets de Saint-Nazaire, Courseulles-sur-Mer, Fécamp et Saint-Brieuc attribués en 2012. D’autre part, celui de Dieppe – Le Tréport, qui attend le 27 novembre d’en savoir plus sur son sort, et celui de Noirmoutier, tous deux attribués en 2014.

Tout reprendre à zéro ?

Le débat porte sur le niveau du soutien accordé à l’époque, via des tarifs d’achat proches de 200 €/MWh, alors que des projets à l’étranger se passent aujourd’hui de subventions, comme en Allemagne. L’actuel gouvernement français trouvera-t-il un moyen de revoir les tarifs à la baisse ? Interrogé par GreenUnivers, Antoine Cahuzac, directeur général d’EDF EN, ...