Sweetch Energy lève 1,4 M€ pour énergiser le sel

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Suez)

Il y a parfois de l’électricité dans l’air… mais aussi dans l’eau. La dissolution du sel dans l’élément aqueux génère en effet un courant électrique. Un phénomène physico-chimique qui pourrait fournir d’importantes quantités d’énergie, par exemple dans les estuaires, via la filtration de l’eau.

De la science à la technologie

Issue de travaux de chercheurs du CNRS, une technologie par membranes déjà brevetée depuis 2015 est en train ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.