La France saura-t-elle saisir les opportunités industrielles de la transition énergétique ? [Rapport]

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Anne-Claire Poirier)

La réalisation des objectifs EnR pris à la suite de la loi de transition énergétique profitera-t-elle suffisamment à l’industrie française ? Et comment l’Etat peut-il aider les entreprises françaises à tirer le meilleur parti de la transition énergétique ? Autant de questions qui ont conduit l’ex ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, a commandé en avril 2016 un rapport à deux hauts fonctionnaires, membres du Conseil général de l’Economie, Mireille Campana et Christophe Sirugue. Intitulé « opportunités industrielles de la transition énergétique »? il a été présenté ce jeudi à Bercy. Le bilan est mitigé.

Trop peu de valeur ajoutée dans l’éolien terrestre et le solaire

Dans les deux énergies matures que sont l’éolien et le solaire, le rapport identifie de fortes opportunités de croissance mais des retombées trop faibles pour l’industrie tricolore. Dans l’éolien terrestre, par exemple, la réalisation des objectifs inscrits dans la PPE – 21,8 GW minimum en 2023 – représenterait en effet l’ajout de 1,8 GW d’éolien par an en moyenne, soit un investissement annuel de 2,2 milliards d’euros. Mais la France étant dépourvue de ...