Rush sur le solaire hors réseau africain : D.light récolte 20 M€

Print Friendly, PDF & Email

Potentiel solaire Afrique de l'OuestL’américain D.light, pionnier du solaire hors-réseau fondé en 2006, vient de boucler un tour de table de 22,5 millions de dollars (20,1 M€). La somme inclut 15 M$ (13,4 M€) en equity récolté auprès de KawiSafi Ventures, mais aussi auprès des fonds Energy Access Ventures, lancé l’an dernier par Schneider Electric, Omidyar Network, créé par le fondateur d’eBay et qui a déjà investi dans d.light en 2010, et NewQuest Capital Partners. S’ajoutent 2,5 M$ (2,2 M€) en dette obtenue via la plateforme de financement innovant SunFunder, dans laquelle Schneider a investi fin 2014. Le solde – 5 M$ (4,5 M€)- provient de[am4show have=’g1;g2;g4′ user_error=’Please_Upgrade’ guest_error=’Please_Subscribe’] subventions de l’Agence des Etats -Unis pour le développement international, du fonds d’Equipement des Nations-Unis (UNCDFet de la fondation Shell.

La levée de fonds permettra d’accélérer la commercialisation de solutions solaires sur les marchés africains et asiatiques. L’accent sera mis sur le kit « D30 solar home system« , qui s’adresse aux ménages et aux entreprises. Il se compose d’un panneau solaire pouvant se poser sur un toit ou un mur, un chargeur de batterie portable, 3 lampes solaires, une lampe torche et une radio.

Accélérer dans le pay-as-you-go

Ce kit est disponible en pay-as-you-go, un mode de micro-paiement qui a le vent en poupe parmi les développeurs off grid adressant les marchés émergents. Il permet au client de devenir propriétaire de son kit moyennent, généralement, un acompte modique et le paiement au jour le jour des consommations effectives, ce qui en fait une forme de leasing.

D.light, qui revendique avoir fourni de l’électricité (127 GWh) à 65 millions de personnes depuis sa création, via ses divers produits solaires, espère porter ce chiffre à 100 millions d’ici 2020.

Un véritable rush sur le off grid africain est en cours : les acteurs se multiplient et les investisseurs s’enthousiasment. Fin août, la société britannique Bboxx a ainsi récolté 18 M€ auprès, notamment, d’Engie Rassembleurs d’Énergies (FCPE solidaire d’Engie), et KawiSafi Ventures. En février dernier, le fonds corporate de Total a investi dans Off Grid Electric et Powerhive, deux start-up californiennes.[/restrict-content]