Le Brexit aura aussi un impact sur les investissements dans les EnR (Mirova)

Print Friendly, PDF & Email
Raphaël Lance (Crédit : Mirova)
Raphaël Lance (Crédit : Mirova)

Entretien avec Raphaël Lance, directeur infrastructures énergies renouvelables de Mirova (filiale de Natixis Asset Management) qui gère les fonds Eurofideme

Bye-bye United Kingdom… Les Britanniques ont voté en faveur du Brexit et une période de turbulences s’ouvre en Europe comme en atteste la vive réaction des marchés financiers depuis ce matin. De nombreux secteurs vont être affectés par cette décision. Qu’en est il des énergies renouvelables ? Le point de vue de Raphaël Lance, qui dirige Eurofideme, l’un des principaux fonds français du secteur. Il s’inquiète des incertitudes mais voit aussi quelques opportunités dans ce changement historique.

GreenUnivers : Quel est pour vous l’impact du Brexit à court terme ?

Raphaël Lance : Nous faisons face à beaucoup d’inconnues puisque c’est la première fois qu’un pays va quitter l’Union européenne. Ce qui crée évidemment des incertitudes ...

Article précédentEolien + stockage : gros plan sur la centrale pionnière de Quadran en Guadeloupe
Article suivantDeepki accueille un fonds cleantech et un fonds digital