Vatel Capital investit dans la forêt, dans un contexte de marché atone

Print Friendly, PDF & Email
© Copyright 2010 CorbisCorporation
(Crédit : Foncière Privée)

Il faut relancer l’économie des forêts et de l’industrie du bois et transformer celles-ci en supports dynamiques d’investissement. C’est ce qu’affirmait Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, le 5 novembre dernier lors d’une conférence au Conseil économique, social et environnemental (Cese) sur le financement de la filière bois-forêt. De fait, côté portefeuille, la forêt française n’est pas au mieux de sa forme : sa valeur n’a pas progressé depuis plusieurs années et plafonne à 4 000 euros l’hectare. Pourtant, cette règle souffre d’exceptions, qui sont liées à la qualité ...

Article précédentEnel intègre sa filiale EnR, de plus en plus stratégique
Article suivantPremier tour de table pour Naoden et ses centrales bioénergétiques