L’énergéticien RWE veut prendre le chemin d’Amazon et Uber

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : RWE)
(Crédit : RWE)

Comme tous ses concurrents européens, l’énergéticien allemand RWE est bousculé par la transition énergétique. Face à l’érosion de ses recettes et de sa rentabilité, le groupe d’Essen (48,4 Mds€ de CA en 2014, 60 000 salariés) s’est restructuré. S’il n’a pas fait un virage aussi radical que son compatriote E.ON, qui se concentre désormais sur les renouvelables, il a besoin de trouver des relais de croissance. Mi-2014, il a mis en place le « RWE Innovation Hub », piloté par Inken Braunschmidt, véritable tête chercheuse qui a pour mission d’identifier de nouveaux business models pour réinventer une entreprise de presque 120 ans. Une structure volontairement disruptive, présentée le 21 octobre lors de la conférence The Business Booster de KIC InnoEnergy*, à Berlin, dont GreenUnivers est partenaire.

« Amazon fait des drones, pourquoi pas nous ? »

« Au départ, nous avons démarré à deux, nous sommes actuellement 90. Mais nous ne sommes pas un département structuré, plutôt un réseau dont l’objectif est d’être ouvert et flexible », insiste d’emblée Inken Braunschmidt. Le Hub fonctionne en mode « projets » avec des équipes à géométrie variable venues de RWE mais aussi de l’extérieur, de start-up, d’autres groupes ou d’universités. « Peu importe les contrats des collaborateurs, tout est possible. Ce qui compte, c’est de réunir les bonnes compétences », poursuit la dirigeante.

Inken Braunschmidt - RWE (Crédit : KIC InnoEnergy)
Inken Braunschmidt (Crédit : RWE)

L’équipe ...