En 2020, les EnR produiront le quart de l’électricité mondiale, selon l’AIE

Print Friendly, PDF & Email

energies renouvelables

La part des énergies renouvelables dans la production d’électricité dans le monde devrait passer de 22% en 2013 à 26% en 2020, selon un rapport sur les énergies renouvelables* publié par l’Agence internationale de l’énergie (AIE) ce 2 octobre. D’ici à 2020, ce sont 700 GW supplémentaires de solaire, éolien, hydroélectricité ou encore biomasse qui seront installés, soit les deux tiers des nouvelles capacités ajoutées au système électrique mondial, précise l’AIE. Les énergies hors hydroélectricité – surtout l’éolien et le solaire photovoltaïque – totaliseront près de la moitié des nouvelles installations.

Sans surprise, [am4show have=’g1;g2;g4′ user_error=’Please_Upgrade’ guest_error=’Please_Subscribe’]les pays émergents tireront la demande. A elle seule, la Chine devrait ainsi représenter 40% des nouvelles capacités vertes.

230 Mds$ investis par an

L’AIE estime que 230 milliards de dollars seront mobilisés chaque année d’ici à 2020 pour financer les capacités renouvelables. Un montant inférieur aux 270 milliards de dollars investis en 2014. Cette baisse s’explique par la diminution du rythme des installations mais aussi par la réduction des coûts d’installations des énergies renouvelables. L’amélioration de la compétitivité des technologies les plus matures (solaire, éolien) constitue d’ailleurs le principal driver du marché.

Dans son rapport, l’AIE met cependant en garde sur la nécessité de réduire les incertitudes pesant sur le cadre réglementaire et sur le fonctionnement des marchés dans de nombreux pays pour maintenir l’attractivité des renouvelables.

*: Medium-Term Renewable Energy Market Report 2015
[/restrict-content]