Deux appels à projets sur la climatisation du futur

Print Friendly, PDF & Email

pompe-chaleur-air-eauResponsables de 15 à 20% de l’effet de serre, les gaz utilisés pour la réfrigération et la climatisation sont la cible des deux nouveaux appels à projets pilotés par l’Ademe.

1) Appel à projets pour la recherche et le développement de technologies de froid plus écologiques

Ouvert aux entreprises impliquées dans le développement ou la mise au point de nouvelles technologies, ce dispositif concerne les systèmes de réfrigération et de climatisation pour le conditionnement d’air des bâtiments résidentiels (individuels et collectifs) et tertiaires.

Sont attendus des projets qui mobilisent des technologies n’employant pas de fluide faisant l’objet d’une restriction ou interdiction, même différée.

Sont éligibles les projets relatifs aux climatiseurs et pompes à chaleur individuels bi-bloc fixes, dont la puissance froide est inférieure ou égale à 12 kW ; ainsi que ceux relatifs aux refroidisseurs de liquide, pompes à chaleur et climatiseurs à détente directe dont la charge en fluides devra être limitée. Les technologies utilisant l’eau glacée ainsi que la détente directe sont également concernées.

Quelles aides financières ?

Elles seront principalement versées sous forme de subventions. Cependant, ces aides pourront éventuellement être mises en place sous la forme d’avances remboursables pour les aides supérieures à 100 000€.

Calendrier

Date limite de soumission de dossiers : 2 octobre 2015

Annonce des lauréats : au plus tard le 26 octobre 2015

Les projets retenus devront démarrer de façon effective avant le 31 décembre 2015 et devront être terminés pour le 31 décembre 2016.

Pour en savoir plus

Consulter le site internet de l’appel à projets

Consulter le cahier des charges ci-dessous ou ici en PDF

2) Appel à projets pour aider à la production à l’échelle industrielle de technologies de froid plus écologiques

Ce second appel à projets, dont le cahier de charges n’a pas encore été publié, concerne les équipements ou technologies mûrs sur le plan technique mais qui nécessitent des investissements de production afin de présenter une offre compétitive par rapport aux technologies utilisant des réfrigérants à fort impact climatique. Les secteurs ou technologies visés sont le froid commercial, le transport frigorifique, la climatisation individuelle monobloc et les groupes de production d’eau glacée.