Linky : la CRE propose de ralentir la cadence

Print Friendly, PDF & Email

EN BREF-interieurLa commission de régulation de l’énergie (CRE) s’est prononcée pour un ralentissement du rythme de déploiement de Linky, le compteur électrique communicant, pour permettre au gestionnaire du réseau ERDF de contenir ses coûts.

Le calendrier de déploiement prévu par le décret du 31 août 2010 fixe un objectif de déploiement de 95% au 31 décembre 2020. Mais vu le retard de six mois pris par ERDF lors de la phase d’expérimentation et la parution tardive de l’arrêté fixant les fonctionnalités et les spécifications des compteurs, la CRE a jugé que le maintien d’un tel objectif « engendrerait des surcoûts significatifs, sans que des bénéfices supplémentaires pour les consommateurs puissent les justifier ».

ERDF avait présenté au cours du premier trimestre 2014 un nouveau calendrier de déploiement des compteurs Linky, prévoyant un début de déploiement fin 2015 et une durée de déploiement massif sur six ans. Un nouveau scénario que la CRE avait soumis à consultation publique pendant le mois de mai.

Dans une délibération du 16 juillet rendue publique hier, lundi 28 juillet, elle confirme la pertinence d’un nouveau calendrier et propose donc de modifier les dispositions du décret pour fixer la date de début de déploiement au 1er décembre 2015, avec l’atteinte d’un taux cible de déploiement de 90% au 31 décembre 2021 pour ERDF et au 31 décembre 2024 pour les ELD (régies locales).

Un premier appel d’offres pour un lot de 3 millions de compteurs Linky et 80 000 concentrateurs a été lancé en octobre par ERDF. Le marché doit être attribué pendant l’été.

  • Consulter la délibération de la CRE ci-dessous ou ici (PDF)