EDF EN sauvera-t-il le parc du Mont des 4 Faux ?

Print Friendly, PDF & Email
windvision
(Crédit : Windvision)

Voilà un projet qu’on croyait enterré ! EDF Énergies Nouvelles et Windvision ont pourtant annoncé cette semaine leur coopération pour « finaliser » le projet éolien du Mont des 4 Faux, potentiellement le plus puissant de France, sinon d’Europe. Porté par Windvision depuis 2006, le projet est situé à Rethel, dans le sud des Ardennes (carte plus bas), et pourrait compter une cinquantaine de turbines, mais reste suspendu à une autorisation du ministère de la Défense pour s’étendre à proximité d’un radar militaire. Nouveau dans la partie, EDF EN affirme être en « dialogue constructif » avec les équipes du ministre Jean-Yves Le Drian.

Repère : L’Etat veut-il enterrer l’un des plus grands parcs européens ? – Novembre 2012

GreenUnivers avait consacré en novembre 2012 un article au projet du Mont des 4 Faux, bloqué par le silence du ministère de la Défense. Alors qu’il ne manquait plus que son autorisation pour lancer le projet, celui-ci n’a jamais répondu aux requêtes de Windvision (ni de GreenUnivers !) entraînant, de fait, la caducité des autres procédures.

« Dialogue constructif »

Près de deux ans plus tard, EDF EN a racheté à Windvision l’intégralité du projet et compte bien trouver un terrain d’entente avec le ministère. « Un dialogue constructif est en cours», a indiqué une porte-parole du groupe à GreenUnivers. Selon Windvision et les élus locaux, le radar sera obsolète d’ici 2016-2018. Parallèlement, « EDF EN et Windvision poursuivent ensemble les études de faisabilité et les concertations sur le terrain et Windvision pourra revenir à 50% du capital de la société de projet une fois celui-ci réalisé ».

Si le projet se poursuit, EDF EN – en raison de son actionnariat majoritairement public – devra procéder par appel d’offres pour sélectionner les partenaires du projet. Dans sa première mouture, le parc aurait dû être équipé de turbines Enercon E-126 de 7,5 MW, les plus puissantes au monde. C’est également Enercon qui aurait dû exploiter le parc.

Si le parc est construit, la région Champagne-Ardennes confortera sa place de première de la classe en termes de puissance éolienne installée. Avec 1 284 MW installés selon le bilan du CGDD pour 2013, elle compte pour 15% de la puissance éolienne installée en France.

Rethel, en région Champagne-Ardennes
Rethel, en région Champagne-Ardennes