Le CNRS cède à Innoveox des brevets majeurs pour sa technologie

Print Friendly, PDF & Email

EN BREF-interieurInnoveox, jeune start-up parisienne spécialisée dans le traitement et la valorisation des déchets industriels, a signé avec le CNRS un accord technologique et capitalistique prévoyant notamment le transfert par le CNRS de deux familles de brevets fondateurs protégeant la technologie d’Innoveox. En retour, la filiale du CNRS, FIST SA, prend une participation de 3% au capital de la société.

Créée en 2008, Innoveox s’appuie sur la technologie de l’oxydation hydrothermale en milieu supercritique (OHTS) à énergie positive pour proposer aux industriels une offre de services clé en main pour traiter et valoriser les déchets industriels, y compris dangereux (huiles, solvants, pesticides, etc.).

Innoveox et le CNRS collaborent étroitement dans le cadre d’un partenariat technologique établi il y a cinq ans. Au terme de cet accord, le CNRS concède à Innoveox la pleine propriété des deux familles de brevets fondateurs sur la technologie OHTS à énergie positive, qui résultent de vingt années de travail au sein de l’institut.