Autoconsommation : le programme de subventions allemand « peut mieux faire » (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Batterie verteDe Berlin – En Allemagne, le premier programme de subventions dédié à l’achat et à l’installation de systèmes de stockage pour les petites installations photovoltaïques (< 30 kW) a six mois et livre ses premiers enseignements. Modestes, les résultats n’en sont pas moins prometteurs.

En moyenne 3 000 € d’aide par foyer

Alors ...

que la France découvre le mot « autoconsommation », les allemands l’expérimentent depuis plusieurs années déjà. Après un tarif d’achat à l’autoconsommation pour les particuliers de 2009 à 2012, Berlin teste depuis six mois une alternative : le subventionnement des systèmes de stockage.

Le programme de subventions, confié à la Banque publique d’investissement (KfW), dispose d’un budget de 25 M€ pour 2013 et devrait être renouvelé en 2014. Il cible les nouveaux propriétaires de petites installations PV (< 30 kW), qui peuvent toucher entre 600 et 660 € par kW de capacité de stockage installée (ou 30% du coût global d’installation du système). En moyenne, pour une installation de 5 kW et une batterie pouvant stocker 3,3 kWh dont le coût est estimé à 19 500 €, l’aide atteint 3 000 €. Les consommateurs peuvent par ailleurs obtenir auprès de leurs banques des prêts à un taux très réduit – 1,41% en moyenne – pour le financement du reste de l’installation.

Repère En subventionnant le stockage, l’Allemagne prend une longueur d’avance -Mai 2013

Avec la hausse continue du prix de l’électricité (29 cts/kwh) et la baisse des tarifs d’achat du solaire (16 cts/kwh pour le résidentiel de moins de 30 kW), l’auto-consommation devient de plus en plus intéressante. Les systèmes de stockage stationnaires permettent de doubler le taux d’auto-consommation des foyers, de 30 à 60% environ.

Plus de 2 000 installations subventionnées

En six mois, plus de 2000 prêts ont ainsi été accordés pour une valeur de 33 millions d’euros et près de neuf millions d’euros d’aides ont été versés. « D’ici la fin de l’année, nous estimons qu’entre 6 000 et 7 000 prêts auront été accordés », a estimé Olaf Weber, directeur développement durable à la KfW lors d’une intervention à la huitième conférence sur le stockage de l’énergie renouvelable (IRES) à Berlin.

Selon Olaf Weber, le programme a accompagné environ un tiers des installations de stockage réalisées en Allemagne depuis mai 2013. En effet, le programme ne concerne que les installations nouvelles, ou raccordées au plus tard le 31 décembre 2013.

Moins de 10% des nouvelles installations PV équipées en stockage

« C’est bien, résume Olaf Weber, mais encore trop peu : chaque année environ 80 000 installations photovoltaïques sont mises en place sur les toits de foyers allemands. Moins de 10% des nouvelles installations seront donc équipées d’un système de stockage en 2013 ».

Les banques réticentes

Pour 2014, la KfW planche sur une demande en hausse, mais elle préconise également certaines adaptations à apporter au programme. Par exemple, « de nombreuses banques allemandes sont encore réticentes à participer au programme de prêts à taux réduits car les sommes sont faibles et les marges trop réduites, regrette Olaf Weber. Par ailleurs, une campagne d’informations auprès des consommateurs est absolument nécessaires ».

L’autoconsommation constitue un enjeu stratégique en Allemagne où les renouvelables représentent déjà 23% de la production électrique totale. Les installations de stockage permettraient en effet de réduire à la fois les problèmes liés à l’intermittence sur les réseaux et les besoins d’investissements en nouvelles infrastructures de réseau.

Gare aux illusions

Grâce à ce programme, l’Allemagne espère également prendre une avance stratégique dans ce secteur en stimulant ses entreprises nationales. Mais beaucoup pointent du doigt le risque de subventionner les produits d’origine étrangère, et notamment chinoise, très compétitifs. Le fabricant de batteries chinois BYD, par exemple, vend depuis longtemps ses produits sur le territoire allemand et il vient de signer avec le grossiste allemand Fenecon un contrat pour la livraison de 1 000 systèmes de stockage au lithium-ion d’ici à 2014. Fenecon compte les revendre aux installateurs de panneaux solaires, qui feront ainsi bénéficier leurs clients du programme allemand de subventions.

__________

 Dossier spécial Allemagne