Enfin du concret pour Efficacity (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

4948872706_5b925e5e20_zLes accords officiels ne seront signés que dans deux semaines, mais les équipes qui œuvrent depuis deux ans pour que l’institut de recherche sur la performance énergétique des villes de demain, Efficacity, devienne réalité, ne cachent pas leur satisfaction. Après deux ans ...

de tergiversations amplifiées par le changement de gouvernement et le lancement du débat sur la transition énergétique, et alors que le programme n’avait pas été retenu lors de la dernière désignation des IEED (Instituts d’excellence pour une énergie décarbonée) en mars 2012,  la nouvelle est accueillie avec soulagement : le gouvernement soutient officiellement le programme. La volonté de développer un démonstrateur virtuel susceptible de servir de support à la promotion à l’étranger du savoir-faire français en matière de ville durable n’est sans doute pas pour rien dans cette bonne nouvelle.

15 millions de l’État, 45 millions des industriels

Dans le cadre des Investissements d’avenir, l’État financera donc les travaux d’Efficacity à hauteur de 15 millions, 45 millions étant investis par les partenaires industriels : EDF R&D, GDF Suez, la RATP, Veolia Environnement, Vinci Construction France et IBM France. Participent aussi au programme des sociétés d’ingénierie (ABMI, Arcadis, Assystem, Ingérop, Safege, SETEC et BETEREM Ingénierie) et pas moins de 15 structures académiques regroupées autour du Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur de l’Université Paris Est. D’ailleurs, Efficacity sera installé au cœur de la Cité Descartes, à Marne-la-Vallée.

Approche systémique à l’échelle de la ville

Les travaux de recherche visent à développer des outils permettant d’améliorer l’efficacité énergétique et l’empreinte carbone de la ville.?? Avec, tient à souligner son directeur Claude Arnaud, trois spécificités : ?travailler à l’échelle de la ville et non du bâtiment ou du quartier ; développer des outils permettant de mesurer a posteriori l’ampleur des économies générées et développer une approche systémique qui prenne en compte toutes les composantes y compris, par exemple, les transports, dans l’évaluation de l’efficacité énergétique.

Bientôt un démonstrateur virtuel de la ville durable

Inscrit dans le cadre des travaux du Grand Paris, Efficacity doit contribuer à l’organisation d’une filière française en matière de construction et de rénovation urbaine. Il mettra aussi certainement son savoir-faire au service de ce fameux démonstrateur virtuel que la ministre du Commerce extérieur, Nicole Bricq, espère pour 2014, un outil essentiel pour mieux vendre à l’étranger les savoir-faire des acteurs français de la ville durable, rassemblés sous la bannière Vivapolis.