Villes durables : le modèle danois peut-il inspirer la France ?

Print Friendly, PDF & Email

copenhague (2)Plongée dans un débat national pour préparer sa transition énergétique, la France a beaucoup à apprendre du Danemark. Le pays est le premier au monde à avoir adopté officiellement une politique globale et planifiée de réduction drastique de sa consommation énergétique. Avec un objectif ambitieux : en 2050, toute sa consommation d’énergie doit provenir de sources renouvelables. Cette planification a mis les collectivités locales au coeur du dispositif.

Des cités pionnières

La capitale montre l’exemple. Copenhague ambitionne de devenir neutre en CO2 dès 2025 ! Élue capitale verte européenne 2014, la ville a déjà de nombreuses réalisations à son actif. 36% des déplacements au travail ou à l’école s’y font à vélo et les eaux de son port sont suffisamment propres pour accueillir des pêcheurs et des baigneurs. Autre exemple, la cité de Kalundborg, qui a mis en place un modèle d’économie circulaire avec pas moins de 30 réseaux de partage et d’optimisation des déchets. De son côté, Sonderborg a lancé un partenariat public privé pour financer son évolution vers une ville neutre en CO2 en 2029, avec des initiatives venant de toute part : entreprises, institutions, collectivité, citoyens…

C’est pour mieux présenter ces initiatives et échanger avec les entreprises et collectivités françaises que l’ambassade du Danemark organise un colloque exceptionnel baptisé « Sustainable cities », les 11 et 12 juin prochains à La Maison du Danemark, à Paris, dont GreenUnivers est partenaire. Au cours de différents ateliers, de nombreux sujets seront abordés : les modèles de financement, les emplois locaux, l’établissement de plans climat et d’une planification énergétique, l’efficacité énergétique des bâtiments publics, l’intégration des smart grids, l’environnement (eau et assainissement, collecte et traitement des déchets) et la mobilité dans la ville de demain.

Trouver des modèles économiques innovants

Dans le cadre de ce colloque, GreenUnivers organise une conférence plénière le 12 juin, de 9h à 10h45, sur le thème : « Villes durables : quel modèle économique ? ».

Si les projets de villes durables foisonnent dans tous les domaines (mobilité, gestion intelligente des déchets, bâtiments à énergie positive…), leur financement est délicat dans un contexte de crise. Où trouver les ressources ? Quels acteurs pour quels partenariats ? Comment bâtir des modèles économiques innovants autour de ces chantiers ? La conférence, organisée avec le partenariat d’Eiffage et de Grant Thornton, permettra de faire le point sur les investissements dans les villes durables, les projets et les expériences des villes danoises et françaises, les modes de financement…

   La création d’emplois au coeur des projets

Autre conférence plénière, le 11 juin de 9h à 10h45, sur le thème « Créer des emplois sur les projets de ville durable ». Des villes, universitaires et syndicalistes danois expliqueront comment ils ont saisi l’opportunité d’évoluer vers des villes plus vertes pour créer des emplois et faire bouger la courbe du chômage localement et au niveau national. Le leitmotiv ? Beaucoup de choses peuvent encore être faites, mais le tout est de commencer, de se lancer et avec l’idée que « cela va nous apporter » plutôt que « combien cela va-t-il nous coûter ? », résume un communiqué de l’ambassade du Danemark.