En bref : l’environnement, priorité des villes idéales pour les Français

Print Friendly, PDF & Email
Impression d'écran de l'étude IFOP
Résultats de l’étude IFOP (cliquez pour agrandir)

Écologique, belle et propre, telles sont les principales qualités de la ville idéale selon les Français interrogés par l’Ifop, à l’occasion du Concours national des villes (1). 31% des personnes interrogées évoquent spontanément le cadre de vie et l’environnement en priorité pour définir leur ville idéale (sur un panel de 1001 personnes résidant dans une ville de 20 000 habitants ou plus). Les transports arrivent en deuxième position (10%), au même niveau que la sécurité (10%) et juste devant les questions économiques et sociales (8%). Les sondés mettent l’accent sur la facilité de circulation, l’efficacité du réseau de transports en commun et l’augmentation du nombre d’espaces de stationnement.

Une nouvelle politique de la ville encouragée par l’UE

Cette vision des villes va dans le sens souhaité par Bruxelles. Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission Européenne, a appelé les maires des capitales européennes à soutenir le développement des « villes intelligentes » afin d’améliorer le cadre de vie urbain en rationalisant, entre autres, les modes de transport, la production et la consommation d’énergie.

Par ailleurs, une étude de l’opérateur de télérelève m2ocity sur la ville de demain, diffusée au printemps 2012, montre que ces préoccupations correspondent aux objectifs des villes. En effet, sur 80 interlocuteurs de villes et d’intercommunalité françaises de plus de 40 000 habitants, 54% ont affirmé avoir déjà diminué la consommation énergétique des bâtiments publics et 84% ont choisi de développer des modes de transport « doux » (non motorisés, non polluants).

1. Le Concours national des villes offre la possibilité aux municipalités d’être récompensées pour un projet ou une initiative innovante en lien avec la thématique de la ville de demain.

__________

A consulter aussi :