En bref : la Belgique pourrait créer une île destinée au stockage de l’énergie éolienne

Print Friendly, PDF & Email

ideaL’idée paraît surprenante, mais elle est prise très au sérieux par le gouvernement belge, engagé dans un programme de réduction de sa dépendance au nucléaire. Le vice-Premier ministre, Johan Vande Lanotte, a exposé mercredi 16 janvier au comité portuaire de Zeebrugge un projet d’île en forme d’anneau et d’une dizaine de mètres de haut pour stocker l’énergie produite par les champs d’éoliennes.

Lors des périodes de faible demande, le surplus d’énergie produit par les éoliennes offshore serait utilisé pour pomper l’eau de mer au centre de l’île. Celle-ci serait ensuite réinjectée dans des turbines électriques au moment des pics de consommation. Selon l’agence de presse Reuters, la conception et la construction de l’île pourrait prendre cinq ans, et le projet ne sera de toute façon pas lancé avant que le gestionnaire du réseau belge d’électricité, Elia, ait renforcé les liaisons électriques vers les côtes.

La Belgique envisage de puiser 13% de sa consommation finale d’énergie dans des sources d’énergie renouvelables d’ici à 2020. L’offshore représente un enjeu important pour le pays, qui espère porter à 2 300 MW la capacité globale de ses champs d’éoliennes en Mer du Nord.