En bref : tarif d’achat solaire en France, véhicules électriques en Allemagne

Print Friendly, PDF & Email

France

  • Solaire

Le gouvernement donne un nouveau – petit – signe de bonne volonté sur le solaire : le ministère de l’Ecologie va proposer cette semaine au Conseil supérieur de l’Energie une augmentation de 5% du tarif de rachat pour les installations comprises entre 36 et 100 kilowatts qui remplissent les conditions de l’intégration simplifiée au bâti. Il sera porté de 17,5 centimes d’euros à 18,4 centimes d’euros le kilowattheure. Un tarif auquel pourra s’ajouter la bonification de 10 % en fonction de l’origine des panneaux (probablement européenne). La revalorisation du tarif d’achat sur le segment des installations 0-100 kW était une demande du Syndicat des énergies renouvelables (SER). Le gouvernement a par ailleurs déjà annoncé un plafonnement à 20% par an de la baisse des tarifs d’achat pour les petites installations.

International

Angela Merkel s’accroche à l’objectif du gouvernement allemand d’avoir un million de véhicules électriques sur les routes du pays d’ici 2020. « Ce ne sera pas très simple », a-t-elle néanmoins concédé lors d’un sommet sur les véhicules électriques organisé aujourd’hui à la chancellerie. Pour l’instant, les ventes patinent outre-Rhin. Début 2012, seuls 4.500 véhicules électriques avaient été immatriculés sur une flotte totale de près de 43 millions de véhicules. Les industriels allemands, reçus par la chancelière, estiment à 660.000 le nombre maximum de véhicules électriques sur les routes allemandes d’ici 2020. « Le reste sera réalisé », a répondu la chancelière mais sans aucune aide du gouvernement, du moins pour l’instant.