Après la faillite d’Auversun, d’autres fabricants solaires français menacés ? (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

La décision est tombée le 26 octobre : le tribunal de commerce de Clermont-Ferrand a prononcé la liquidation de la PME Auversun, installée dans le Puy-de-Dôme et en redressement judiciaire depuis cet été. Cet assembleur de modules, qui disposait d’une capacité de production de plus de 22 MW, souffrait depuis des mois. Une situation qui découle du moratoire de décembre 2010 puis de la concurrence acharnée venue d’Asie, souligne un porte-parole. L’entreprise employait 52 salariés. Ses actifs sont désormais en vente. Après Photowatt (repris par le groupe EDF en février dernier) et Auversun, d’autres sociétés produisant des modules photovoltaïques en France sont dans une situation difficile. Si la faillite d’entreprises allemandes du solaire a fait les grands titres de la presse ces derniers mois, l’Hexagone pourrait prendre le relais des mauvaises nouvelles.

Le temps des ...