Voitures électriques : une surprise pour l’appel d’offres de l’UGAP ?

Print Friendly, PDF & Email

Mais que se passe-t-il avec l’appel d’offres lancé par l’UGAP, la centrale d’achat public, sur les voitures électriques ? En avril dernier, trois lots ont été ouverts à la compétition, cumulant plus de 20 000 véhicules destinés aux services de l’Etat et à de grandes entreprises publiques (La Poste, EDF…). Début octobre, Le Figaro annonçait que Renault aurait gagné le plus gros lot, soit 15 000 voitures, et PSA Peugeot Citroën le deuxième de 3 900 voitures. Aujourd’hui, les rumeurs se multiplient sur le destin de la troisième tranche de 3 000 véhicules. Et surprise : personne ne l’aurait remportée, selon une information dévoilée ce matin par l’hebdomadaire Challenges. Motif : les prix des véhicules proposés dans les offres sont restés trop élevés par rapport à la demande formulée dans le cahier des charges.

L’UGAP, contactée par GreenUnivers, reconnaît que la décision a été prise mais refuse de communiquer pour l’instant. La fin du suspens semble cependant proche : la centrale d’achat public pourrait officialiser les résultats de l’appel d’offres dès demain.

Ce premier appel d’offres, en gestation depuis près de dix-huit mois, doit booster le marché des véhicules électriques en France. Au-delà de cette première tranche de plus de 20 000 véhicules, l’objectif initial vise 50 000 véhicules dans un premier temps puis 100 000 à terme.