Deals du 21 au 28 février : solaire sous le choc en France, la Silicon Valley prête à dépenser, le smart grid chouchouté (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Malgré l’envolée des prix du pétrole qui ne peut que favoriser les énergies renouvelables, la semaine a été sombre pour les énergies renouvelables en France, freinées par des politiques publiques de stop-and-go. A l’inverse, les financiers de la Silicon Valley y croient de plus en plus, et surtout… en Chine.

En France, dans le solaire, le gouvernement a tranché en fixant un objectif de « trajectoire-cible annuelle » de 500 MW mais en promettant plus de 2 500 MW supplémentaires d’ici à fin 2012 grâce aux projets gelés par le moratoire. Des appels d’offre seront désormais organisés pour les centrales au sol et les grandes toitures. Le tarif d’achat pour les installations sur bâtiments de moins de 100 kWc va de son côté baisser d’environ 20%. La filière crie à la catastrophe, alors que les juristes décortiquent des projets d’arrêtés complexes.

Et l’éolien français tourne au ralenti, d’après le bilan du Commissariat général au développement durable.

Heureusement, d’autres secteurs sont plus actifs : Alstom Grid rachète une société britannique pour se renforcer dans le smart grid, Ternois se marie avec Alteau pour former Aqualter dans le traitement de l’eau, les appels d’offre se multiplient dans les transports propres, et le fonds Aster Capital, qui réunit déjà Schneider Electric et Alstom, se renforce avec l’arrivée du chimiste Rhodia.

A l’international, la semaine est dominée par une série de levées de fonds dans le smart grid aux Etats-Unis et la naissance de plusieurs gros fonds spécialisés dans les cleantech en Californie.

Dans le solaire, nous avons vu un projet solaire colossal en Afrique du Sud, le combat désespéré de la filière solaire espagnole contre la baisse rétroactive des aides, l’annonce d’une baisse du prix des panneaux photovoltaïques et la perte de vitesse du solaire thermique aux USA.

Les appels d’offre dans le solaire et l’éolien avancent au Maroc, Vestas fait une entrée remarquée dans l’éolien flottant avec le portugais EDP et  l’américain Principle Power.

Côté voitures électriques, l’allemand BMW entre dans l’arène en annonçant 2 modèles pour 2013 et de gros investissements, tandis que le petit californien Fisker, renfloué, va enfin démarrer la construction de sa séduisante Karma.

Le smart grid reste le secteur préféré des investisseurs : Google investit dans Transphorm et la conversion d’électricité,  SmartSynch (transmission des données des compteurs par réseau cellulaire) lève des fonds. Levée de fonds aussi dans le recyclage avec MBA Polymers. Enfin nous assistons à une nouvelle vague de fonds « verts » en Californie et à  un changement d’actionnaires dans la Bourse du carbone BlueNext.

Lire la synthèse détaillée des deals de la semaine ci-dessous (service réservé aux abonnés). ...