Deals du 29 novembre au 6 décembre : tour de vis dans le solaire européen, le bâtiment vert prend le relais (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Partout en Europe, les subventions au solaire sont remises en cause, cible directe des coupes budgétaires. Cette semaine, la tendance s’amplifie en France, Italie et Allemagne, les trois pays leaders du solaire européen.

Encore une semaine très active pour les cleantech en France, avec son lot de bonnes nouvelles, dans le bâtiment vert et la biomasse notamment, et aussi des inquiétudes, avec le moratoire annoncé par le gouvernement dans le solaire.

Le bâtiment vert affiche un beau dynamisme : la société iséroise Optiréno, qui se positionne comme intermédiaire sur le marché de la rénovation thermique, a bouclé un premier tour de table avec comme principal investisseur l’un des plus gros fonds corporate de France. Cela bouge aussi sur le marché des LED, où la start-up Neolux se développe après une levée des fonds, alors que Soitec a signé un accord technologique prometteur avec le japonais Sumitomo Electric.

Dans les énergies renouvelables, la tendance est contrastée : Rhodia accélère sur les marchés de la biomasse et du biogaz avec la volonté d’investir 200 millions d’euros d’ici à 2015, et Europlasma a enfin trouvé un financier pour lancer la construction de son unité de production d’électricité à partir de déchets et de biomasse avec une technologie de gazéification.

Dans le solaire en revanche, la filière est au bord de la crise de nerfs après l’annonce d’un moratoire de 3 à 4 mois par le gouvernement pour les nouveaux projets, le temps d’ouvrir une concertation avec tous les acteurs. Beaucoup de professionnels redoutent les effets désastreux de ce gel sur les PME du secteur et le mauvais signal envoyé aux groupes étrangers désireux d’investir dans l’Hexagone.  Et dans l’éolien, on attend encore l’appel d’offres offshore, toujours promis et sans cesse différé.

Malgré ces déceptions, les cleantech continuent à attirer les investisseurs. Pour preuve, Suez Environnement a lancé son fonds Blue Orange pour investir dans de jeunes pousses innovantes.

A l’international, le tour de vis dans le solaire continue, surtout pour les grandes centrales au sol, trop coûteuses en subventions, qui sont dans le collimateur: l’Italie a décidé de freiner presque complètement les centrales sur les terrains agricoles et l’Allemagne envisage de baisser à nouveau ses subventions.

A noter une importante entrée en Bourse d’un fabricant solaire chinois et une acquisition par ABB d’un leader des moteurs industriels électriques, pour plusieurs milliards de dollars, un rachat dopé par les nouvelles normes américaines d’économie d’énergie.

Lire la synthèse détaillée des deals de la semaine ci-dessous (réservée aux abonnés)

...