Deals du 22 au 29 novembre : le solaire français trouve de l’argent, enchères éoliennes en Espagne

Print Friendly, PDF & Email

La semaine est dominée par l’une des plus grosses levées de fonds dans le solaire en France et une vente aux enchères spectaculaire de parcs éoliens et solaires en Espagne.

La filière solaire française a beau s’inquiéter de nouvelles évolutions réglementaires, les investisseurs y croient toujours : le développeur Vol-V a bouclé l’une des plus grosses levées de fonds de l’année dans les cleantech françaises, de 15 millions d’euros, apportés par un fonds de Natixis Environnement et Infrastructures. Plus modestement, SolarQuest a lui réalisé un nouveau tour de table de 1,1 million d’euros.

Et les projets abondent : la filiale du groupe belge Infinity a signé pour une nouvelle centrale au sol et deux toitures photovoltaïques, Eco Delta a trouvé un partenaire prestigieux pour financer sa centrale de 30 MW aux Mées… Jusqu’à  l’Ines qui va se doter d’une centrale au sol de 8 MW – une première pour l’institut – à Cadarache, sur le site d’Iter, pour expérimenter des technologies.

Dans la biomasse, le spécialiste de l’amidon Roquette a obtenu le feu vert de la Commission européenne pour une aide du Fonds chaleur pour une chaufferie bois de 43 MW.

Enfin, à la veille de l’ouverture de la Conférence de Cancun sur le climat, les industriels les plus gros émetteurs de CO2 ont eu une mauvaise surprise : les sénateurs ont voté un amendement pour rendre payants dès 2011 une partie des quotas de CO2 qui leur étaient jusque là alloués gratuitement…

A l’international, de grandes manoeuvres s’annoncent en Espagne, où le groupe de BTP ACS vend son énorme portefeuille solaire et éolien, et où la Galice confie à Vestas et Enercon la fourniture de turbines pour de gros projets éoliens terrestres.

L’industrie du câble est en effervescence, entre une bataille boursière pour le contrôle du néerlandais Draka et de gros contrats pour raccorder des parcs éoliens offshore et les futurs supergrids.

Nous avons aussi relevé de grosses levées de fonds pour le groupe Aquamarine, désormais épaulé par ABB, le fabricant allemand de LED Azzurro et le pionnier californien du photovoltaïque à concentration Solfocus. Et le chinois GCL Poly devient, par un rachat, un gros installateur solaire aux Etats-Unis.

Voici le détail des principaux deals de la semaine (pour nos abonnés) ...