33 lauréats pour l’appel à projet éco-industries 2010

Print Friendly, PDF & Email

Concevoir des nouveaux solvants verts, biodégradables et plus respectueux de l’environnement ou encore des micro-capteurs pour la télésurveillance en continu de la qualité de l’eau, mettre au point un éco-procédé de transformation et de traitement de surface du bois sous l’effet d’ultrasons, valoriser les déchets textiles en produits du bâtiment recyclables… Ce sont quelques-uns des 33 projets industriels de R&D en matière d’écotechnologies sélectionnés dans le cadre de l’appel à projet éco-industries 2010, sur près de 70 dossiers reçus.

Cet appel à projet fait partie du plan Ecotech 2012, annoncé par le gouvernement en décembre 2008, qui doit aider la France à prendre le chemin de la croissance verte via 26 mesures. Il est dédié aux chantiers d’innovation dans le domaine de la prévention, de la mesure et de la lutte contre les pollutions locales (air, eau, déchets…).

Il bénéficie du soutien financier du ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi (MEIE), de l’Ademe et d’Oseo, chacun ayant ses propres critères d’éligibilité. Ainsi, le ministère ne sélectionne que des projets collaboratifs réunissant au moins deux entreprises et un laboratoire de recherche alors que l’Ademe se focalise sur les dossiers avec une connotation sur la recherche dans la technique environnementale.

Plus de 47 millions d’investissement global

Les 33 sélectionnés se répartiront une enveloppe de 13,5 millions d’euros de subventions versées par le ministère et l’Ademe et bénéficieront également d’avances remboursables attribuées par Oseo. Pour la seule part versée par le ministère (près de 9 millions d’euros), 13 projets sont concernés impliquant 36 entreprises dont 17 PME.

En ajoutant les fonds apportés en complément par les entreprises, les projets lauréats représentent un investissement global de 47,2 millions d’euros.

Le recyclage est le secteur le plus représenté au palmarès 2010 avec 14 projets devant les actions pour la protection industrielle durable (10 projets concernant de multiples secteurs).

En 2009, pour le premier appel à projet, 35 projets avaient été retenus. Mais les montants attribués grimpent légèrement cette année : ils s’étalent de 80 000 euros à 1,6 million (contre 1,4 million de montant maximal en 2009).

La nature des projets a aussi évolué puisqu’en 2009, c’est la lutte contre la pollution qui avait suscité le plus de dossiers sélectionnés (12).

Un troisième appel à projet éco-industries est prévu normalement en 2011. Sauf si la rigueur budgétaire le met à mal.