General Electric va fermer son usine de panneaux solaires américaine (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Le groupe General Electric a décidé de fermer son unique usine américaine de panneaux photovoltaïques en silicium, déjà âgée de 7 ans, en expliquant être découragé par la baisse du prix des panneaux, qui a chuté de 30% en un an, sous l’effet d’une surproduction presque deux fois supérieure à la demande.

L’usine, qui emploie 82 personnes, cessera de produire au 1er janvier 2010.

Cette décision s’inscrit dans un mouvement de fermeture des plus anciennes usines solaires par les groupes américains, qui vont de plus en plus s’approvisionner en Chine, alors même que beaucoup de groupes étrangers, y compris chinois, ouvrent actuellement des usines de cellules ou panneaux solaires sur le sol américain pour se rapprocher d’un marché à fort potentiel et surtout essayer de profiter de la manne des subventions du plan Obama, où les critères d’emplois locaux jouent beaucoup.

L’usine de GE avait une capacité de 34 MW par an, pour un prix potentiel de vente de 1,50 dollar par watt. Le groupe a précisé qu’il veut aussi modifier ses choix industriels en se développant davantage dans les cellules à couches minces, la technologie qui monte, et qui permet des coûts de production bien plus réduits.

La filiale solaire du groupe pétrolier britannique BP, BP Solar, avait elle aussi annoncé en avril qu’elle allait fermer son usine de panneaux américaine, située à Frederick, et également une usine à Madrid, en supprimant au total 620 postes, et décidé de s’approvisionner davantage auprès de producteurs chinois.

Début novembre, Evergreen Solar a lui annoncé qu’il allait déplacer une usine d’assemblage de panneaux en Chine en fermant son site de Devens (Massachussetts) et l’allemand Schott Solar a fermé son usine vieillissante de Billerica, également dans le Massachussetts, en juillet 2009.

A l’inverse, les fabricants chinois Suntech Power Holdings et Yingli Green Energy Holdings prévoient d’ouvrir des usines aux Etats-Unis. Le japonais Sharp en a ouvert une en 2003 et l’allemand SolarWorld construit une grande usine dans l’Oregon.