Des usines américaines pour Reva et Fisker (vendue par GM)

Print Friendly, PDF & Email

Tant Reva, le fabricant indien de petites voitures électriques, que le constructeur californien de voitures de sport électriques Fisker vont ouvrir des usines aux Etats-Unis. Et Fisker a frappé fort: il va racheter une des usines que General Motors, en faillite, a dû abandonner.

Reva vient de décider de produire 20.000 voitures par an dans une usine qui emploiera 100 personnes à Syracuse, dans l’Etat de New York. Le rythme de 20.000 par an doit être atteint d’ici fin 2010.

Après des mois de recherche, Reva a finalement choisi le constructeur Bannon Automotive pour lui confier la fabrication exclusive de sa voiture, qu’il devrait vendre  15.000 à 25.000 dollars pièce. L’emplacement exact de la nouvelle usine n’a pas encore été déterminé. Le vice-président de Bannon, Jordan Clay, a précisé au Cleantech Group que l’Etat de New York accorderait une aide d’une total de 18 millions de dollars.

Les véhicules auront soit une batterie au plomb qui permettra une vitesse de 80 à 100 km/h, avec un prix de 17.000 dollars, soit une batterie lithium-on qui apportera une autonomie de 130 à 160 km/h, et la voiture coûtera alors 24.000 à 25.000 dollars. Bannon et Reva ont prévu d’investir ensemble 20 à 26 millions de dollars pour construire l’usine et jusqu’à 50 millions lorsqu’elle s’agrandira.

Les modèles prévus sont le Reva NXR, une berline 3 portes qui doit entrer en production en 2010  et le  Reva NXG, ue voiture de sport 2 places prévue en 2011.reva est une joint venture entre le groupe indien Maini et le groupe californien  AEV et est financé  notamment par le  Global Environment Fund Draper Fisher Jurvetson.

Reva espère bien pour être remercié de son choix décrocher une aide de 40 millions de dollars du gouvernement fédéral.

Fisker s’offre unr usine de GM pour sa future berline électrique « Nina » 

De son coté, Fisker Automotive, qui est financé notamment par Kleiner Perkins Caufield & Byers, a trouvé une usine pour construire une berline haut de gamme appelée Nina, qui sera vendue 48.000 dollars avec une première commercialisation en 2012 .

 Ce sera son son second modèle après sa luxueuse voiture de sport Karma, qui sera vendue dès 2010 à 89.700 dollars.

Fisker va racheter, pour 18 millions de dollars, une usine abandonnée par General Motors, le site de Wilmington dans le Delaware, pour y construire sa berline électrique à partir de mi-2012.

Cette usine a construit la Chevy Malibu, Pontiac Solstice, Saturn Sky et Saturn L, des marques que GM, passé sous le contrôle de l’Etat américain après avoir été mis en faillite, a décidé d’éliminer.

GM vend cette usine dans le cadre de son plan de liquidation, alors que Fisker, qui vient de recevoir un demi-milliard de prêts aidés du gouvernement Obama, a les moyens de se l’offrir. Le petit constructeur compte investir 175 millions de dollars sur les 3 prochaines années pour rénover le site . Pour 2014 Fisker espère y produire 75.000 à 100,000 vehicules par an, dont la moitié serait vendue aux Etats-Unis et la moitié à l’export.

Fisker a non seulement reçu plus de 150 millions de Kleiner Perkins mais aussi décroché un prêt aide du gouvernement fédéral de 528.7 millions. Toutefois les projets de Fisker de faire construire la Karma en Finlande avait déplu.

GM, qui a renoncé à certaines de ses marques, a des usines désertées, comme celle de Wilmington, Delaware, qui produisait les défunts modèles de sport Saturn Sky et Pontiac Solstice.