Chine : marche solaire forcée

Print Friendly, PDF & Email

gtmDéjà premier fabricant mondial de cellules solaires, la Chine veut s’imposer au plus vite comme l’un des premiers producteurs d’énergie solaire. Elle pourrait disposer de 1 GW de capacités installées dès 2011, voire de 1,8 GW —  objectif prévu initialement pour 2020. Et elle vise les 10 GW en 2020, selon une étude du cabinet GTM Research.

C’est peu face à la production d’électricité totale du pays (710 GW, essentiellement fournie par des centrales à charbon) et même face à ses ambitions dans l’éolien (100 GW en 2020). Mais énorme par rapport aux marginales installations solaires actuelles en Chine, qui a démarré très tard dans le secteur.

Actuellement le pays ne compte que 140 MW de panneaux solaires, sur 16 GW dans le monde, et dont l’essentiel n’est même pas connecté au réseau électrique.

Une croissance cahotique

La croissance du secteur solaire chinois risque d’être un peu chaotique, en raison d’un circuit de décision compliqué, entre autorités locales et nationales, mais le processus devrait ensuite accélérer. Il y a seulement deux ans, Pékin avait, pour la première fois, annoncé un objectif dans les énergies renouvelables, avec un modeste plan pour atteindre 300 MW d’ici 2012 et 1,8 GW pour 2020.

Pour atteindre le nouvel objectif de 10 GW d’énergie solaire pour 2020, Pékin a récemment mis en place des subventions pour les grandes installations solaires (de plus de 50 kw), de 20 yuans par watt installé (2,93 dollars), ce qui peut couvrir 50 à 60% des coûts d’une installation.

Elle envisage maintenant  un second programme d’aides, baptisé Golden Sun, où le gouvernement paierait 50% des installations connectées au réseau et 70% des installations non connectées, dans les zones rurales. Pékin envisage enfin un tarif de rachat subventionné, mais qui pourrait bien être assez faible.

Et le pays multiplie les projets pharaoniques, comme celui de First Solar annoncé à 2 GW : un record mondial.

Pluie d’argent public

Pékin s’est constitué un fonds de réserves pour aider les énergies renouvelables, doté de 1,06 milliard de dollars pour 2009 et qui attendra 1,45 milliard de dollars en 2013, de quoi financer 5 GW d’installations solaires, selon GTM.

Côté production de cellules solaires, où le pays est devenu leader mondial, et qui est pour l’instant exportée à 95%, la Chine devrait disposer d’une capacité de production de 7 GW en 2010 (la moitié de la production mondiale prévue l’an prochain !) et de 8,1 GW en 2012. Ce qui dans la surproduction actuelle, est bien trop, comme l’a averti le gouvernement qui essaie de freiner la machine.