Iberdrola, grand vainqueur des subventions américaines

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email

Le groupe espagnol est le grand gagnant de la nouvelle salve de subventions annoncée, le 2 septembre, par le gouvernement américain. 502 millions de dollars (353 millions d’euros) de subventions ont été attribués à des projets de centrales à base d’énergies renouvelables par le Department of Energy (DOE) dans le cadre du plan de relance Obama (American recovery and reinvestment act).

Iberdrola Renovables, la filiale dédiée aux énergies renouvelables du groupe espagnol, récupère 294,9 millions de dollars (207 millions d’euros) pour cinq projets de centrales éoliennes dans les Etats du Texas, du Minnesota, de Pennsylvanie et deux dans l’Oregon. A lui seul, le projet de Penascal Wind Farm à Sarita, au Texas, truste 114 millions de dollars. Ces subventions couvriront 30% du coût de construction des centrales.

Et Iberdrola Renovables espère bien récolter encore 251 millions de subventions, selon un porte-parole, essentiellement pour des projets éoliens. L’entreprise mise beaucoup sur le marché américain (son plus gros marché après l’Espagne en termes de capacités installées) où elle a prévu d’investir 6 milliards d’ici à 2012.

L’entreprise a par ailleurs racheté, en septembre 2008, pour 4,6 milliards de dollars le groupe américain Energy East, très présent dans l’éolien. Iberdrola Renovables est le leader mondial de la production d’énergie éolienne avec plus de 10 000 MW de capacités installées dans le monde à la fin du premier semestre 2009, dont plus de 3 000 aux Etats-Unis.

Parmi les autres entreprises bénéficiaires des subventions annoncées hier, on trouve First Wind Energy (74 millions de dollars), Horizon Wind Energy (filiale de Energias de Portugal, 47,7 millions) et EverPower (42,2 millions). Au total, les fonds attribués permettront de soutenir la construction de 12 projets de centrales solaires et éoliennes dans huit Etats. Et globalement, selon les dernières estimations, le plan de relance américain devrait comporter 3 milliards de financement pour quelque 5 000 projets d’énergies renouvelables dans le pays. Mais la distribution des fonds est d’une telle ampleur qu’il est parfois difficile de s’y retrouver.