Sion Power s’allie à BASF pour commercialiser la batterie du futur

Print Friendly, PDF & Email

Les batteries rechargeables utilisent une grande variété de produits chimiques pour produire leur électricité, comme nous le démontrions récemment dans notre comparatif des technologies de batteries. Parmi les caractéristiques qui comptent pour l’intégration à des voitures électriques, il y a bien entendu le prix de revient, les temps de recharge, les dangers éventuels, mais aussi la densité d’énergie : le but est ici pour les fabricants de proposer le plus de puissance possible, pour un poids minimum. Lorsqu’on sait que les batteries pour véhicules électriques pèsent le plus souvent entre 150 et 300 kg, et que ce même poids entraine une surconsommation du véhicule, ce n’est pas anodin.

Une joint-venture pour accélérer la commercialisation

Sion Power et BASF SE viennent d’annoncer une Joint Development Agreement (JDA) afin d’accélérer la commercialisation de la technologie propriétaire de SION Power, la batterie au lithium-soufre.

SION Power & BASF

Sion Power a été créée en 1994 comme essaimage du Brookhaven National Laboratories, et se concentre depuis sa création sur le développement des applications au Li-S. Produits électriques et véhicules électriques sont les principaux débouchés visés. De son côté, BASF est un leader mondial de l’industrie chimique, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 62,3 milliards d’euros en 2008. Son portefeuille d’activités comprend les produits chimiques, les matières plastiques, les produits d’ennoblissement, les produits pour la protection des plantes et ceux de chimie fine ainsi que le pétrole, et enfin le gaz.

Les batteries au Li-S : de bonnes performances

Sion Power travaille depuis longtemps sur les nouvelles technologies de batterie à base de lithium-soufre, le Li-S. Parmi les avantages attendus par ses promoteurs, l’amélioration de la durée de vie de la batterie, mais également une excellente densité d’énergie, que l’on exprime en « wh/kg ». A titre de comparaison, les batteries au Li-Métal-Polymère, utilisées par exemple dans la BlueCar, considérées comme une des références dans le domaine, produit environ 100 wh/kg.

Selon Sion Power, leur technologie au Li-S pourrait atteindre une densité d’énergie théorique de 2 500 wh/kg. Ce chiffre est purement théorique. En pratique, ses promoteurs indiquent réussir à obtenir une densité d’énergie de 350 wh/kg, qu’ils pensent amener à 600 wh/kg dans le futur en améliorant leur technologie. Un chiffre nettement supérieur à la concurrence. Les batteries fonctionnent à une tension de 2.1v, mais une tension supérieure peut être atteinte en montant plusieurs cellules en série.

Parmi les autres intérêts, on notera que le sulfure est un matériau bon marché. Un intérêt toutefois limité étant donné que le coût de l’achat des matières premières dans les batteries est de toute façon très faible. Dernier intérêt : le Li-S pourrait travailler à des températures très basses.

lis_vs_cell
Schéma issu du site officiel de Sion Power
a
Schéma issu du site officiel de Sion Power