Berlin veut se doter d’un nouveau grand parc solaire

Print Friendly, PDF & Email

Un grand parc solaire devrait bientôt voir le jour dans l’ouest de la capitale allemande, à l’emplacement de l’ancien aérodrome de Staaken, selon le bulletin du service de veille technologique internationale du ministère des Affaires étrangères. Ce site de 54 hectares est aujourd’hui en friche.

Le groupe allemand Juwi Solar, à l’origine de 750 projets solaires dans le monde pour une capacité totale de 100 MW, s’est porté candidat pour construire deux centrales solaires, avec des capteurs solaires de près de 9 MW chacun, susceptibles d’alimenter 4 600 foyers en électricité et d’économiser 12 500 tonnes de CO2. Juwi construit déjà une centrale solaire de 40 MW près de Leipzig, qui doit alimenter 10 000 foyers.

Autre groupe allemand, Q-Cells, devenu en 2007 le premier producteur mondial de cellules solaires devant le japonais Sharp, souhaiterait également intégrer le projet, mais il n’a pas donné plus de précisions.

Une unité de production de capteurs solaires sera également construite sur cet emplacement.

Le choix de l’entreprise, qui signera un bail de vingt ans, sera fait dans les prochaines semaines. La ville de Berlin négocierait le versement d’une part des bénéfices.

Ce projet renforcera encore la région de Berlin-Brandebourg, qui produit déjà 35% du photovoltaïque allemand. Arrivent ensuite la Saxe (29%) puis la Thuringe (11%), selon le bulletin.

Berlin-Brandebourg emploie environ 4 000 personnes dans l’industrie solaire, de la production de silicium au recyclage des modules solaires en passant par les fournisseurs de verre.

L’Allemagne est devenue le pays du monde le plus attractif pour les investissements dans le solaire selon le baromètre sur l’attractivité des énergies renouvelables du troisième trimestre 2008 d’Ernst & Young.