L’énergie solaire bientôt stockée ?

Print Friendly, PDF & Email

Utiliser l’énergie solaire même quand il n’y a pas de soleil. Ce devrait être bientôt possible grâce à un nouveau système permettant de stocker l’énergie solaire, mis au point par des chercheurs du MIT à Boston (Etats-Unis). Une innovation qui pourrait permettre à cette énergie encore marginale de se développer à grands pas.

Le principe est relativement simple et s’inspire de la photosynthèse réalisée par les plantes. Il est basé sur un nouveau catalyseur combinant du phosphate, du cobalt et une électrode. Quand le catalyseur est placé dans l’eau et que l’électricité produite grâce aux panneaux photovoltaïques parcourt l’électrode, de l’oxygène est produite. Un autre catalyseur est utilisé en parallèle pour produire du gaz d’hydrogène. L’oxygène et l’hydrogène sont ensuite être combinés dans une pile à combustible, créant une électricité sans CO2 pour une voiture ou une maison, et utilisable de jour comme de nuit.

Cette avancée technologique a été réalisée dans le cadre de la MIT Energy Initiative, dans le laboratoire du professeur Daniel Nocera, spécialiste de l’énergie au MIT et co-directeur du centre Eni-MIT sur le solaire. « Le potentiel de cette innovation est énorme : en une heure, il y a assez de soleil qui frappe la terre pour produire de l’énergie pour la planète entière pendant un an », a-t-il commenté. Reste cependant à intégrer ce process dans les systèmes photovoltaïques.

Pour le professeur Nocera, d’ici à dix ans, les propriétaires de maisons devraient pouvoir produire de l’électricité dans la journée grâce aux panneaux solaires et utiliser l’excès d’énergie solaire pour produire de l’oxygène et de l’hydrogène pour leur propre pile à combustible, utilisable la nuit : voir ci-dessous.
MIT solaire
Plus d’informations ici (en anglais).

(Photos et graphique : MIT)

Article précédentLe Japon dynamise son marché des maisons « vertes »
Article suivantDéveloppement durable : les consommateurs se reposent sur les entreprises