Alertes sur les CEE : le ministère se donne du temps

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : GEO PLC)

Le ministère de la Transition écologique l’assure : il prend « très au sérieux » les alertes remontant des acteurs des certificats d’économies d’énergie (CEE). En cause, notamment, le stock de CEE en ce début de cinquième période, hérité de la quatrième et évalué à 300 TWhcumac, « environ 6 mois d’obligations », estime le ministère. En cause, aussi, la baisse du cours des CEE Précarité et les demandes de la filière de rehausser les obligations. « Nous sommes en train de regarder exactement les chiffres tangibles que nous remontent les acteurs pour ...

Article précédentStockage : 2022, année clé pour le marché français ? [Compte-rendu]
Article suivantQuand la géothermie chauffe, et désaltère