Recharge et copropriétés : les opérateurs se mobilisent face à Enedis

Print Friendly, PDF & Email
@Bornes solutions (groupe Ocea)

La possibilité pour Enedis d’installer et pré-financer les débuts de réseaux de bornes de recharge dans les immeubles, les travaux étant couverts par le tarif d’utilisation des réseaux (Turpe), inquiète de plus en plus les opérateurs de recharge privée. Alors que se préparent les textes d’application de cette mesure votée dans la Loi Cimat et résilience, Bornes Recharge Service, Bornes Solutions, Park’n Plug, Waat, Zephyre et Zeplug créent l’Afor*, un syndicat professionnel destiné à défendre leurs arguments. Et à faire en sorte que cette nouvelle disposition serve surtout à électrifier les parkings extérieurs des immeubles, coûteux en génie civil.

Mais pas les espaces intérieurs, un marché plus rentable que ces entreprises explorent depuis quelques années. Selon elles, il commencerait à émerger. « Cette année, Bornes Solutions reçoit chaque mois plusieurs centaines de demandes de devis de la part des copropriétés », assure Jérôme Princet, cofondateur en 2017 de cet opérateur et vice-président de l’Afor. 

Couper l’herbe sous le pied

Une manière de suggérer qu’il est ...

Article précédentSpie doit garder intactes les éoliennes de Saint-Nazaire
Article suivantL’ambitieuse Léa, nouvelle SEM Energie de l’Ain