Neoen prépare des PPA plus sophistiqués [Xavier Barbaro, Neoen]

Print Friendly, PDF & Email
Xavier Barbaro (crédit : Neoen)

Le groupe a présenté hier sa stratégie pour 2025, à l’occasion de ses résultats annuels. Avec comme cibles 10 GW en service ou en construction et 2 GW de nouveaux projets chaque année. Deux fois plus qu’aujourd’hui, à commercialiser de plus en plus sous la forme de contrats de gré à gré. Comment le développeur-producteur va-t-il procéder ? Les explications de Xavier Barbaro, PDG de Neoen.

GreenUnivers : Il y a juste un an, la France et le monde se confinaient. Vous disiez déjà que la crise serait longue et que Neoen allait y faire face « sans paranoïa ni insouciance ». Quelle est votre analyse de la situation des énergies renouvelables en 2021 ?

Xavier Barbaro : Beaucoup de pays sont encore confinés, comme l’Irlande, ce qui ralentit l’activité. Il faut aussi tenir compte des spécificités, par exemple en Australie où le raccordement des projets reste long. Les problèmes de connexion sont sérieux. D’autres pays vont connaître ces difficultés. Il faut s’adapter à ce nouveau contexte. Par ailleurs, nous faisons face à une hausse du prix des panneaux solaires qui devrait se poursuivre dans les six prochains mois. Et nous surveillons la remontée des taux d’intérêt. Pour l’instant, nous sommes juste revenus sur les taux d’il y a un an, alors jugés très bas. Mais cette tendance à la hausse pourrait avoir un lourd impact sur les projets gagnés récemment.

GU : Votre résultat net en 2020, de 4 M€, est en forte baisse. Neoen ne nous y avait pas habitué…

XB : La baisse aurait pu être beaucoup plus forte si elle avait été liée à la crise Covid. Mais justement, nous avons ...