Le flotteur de Naval Energies certifié par DNV GL

Print Friendly, PDF & Email
(@Naval Energies)

Prévu pour une première fabrication en 2022, avec une mise en service la même année en Bretagne entre Groix et Belle-Ile en Mer et face à Quiberon, le flotteur pour éolienne de Naval Energies vient d’obtenir sa certification « design basis » (conception) de la part de l’expert norvégien DNV GL. Elle concerne spécifiquement l’équipement pour le projet de Shell Eolfi. Mais Naval Energies, qui ne prévoit pas de tests préalables à l’échelle en mer, a aussi fait certifier l’ensemble de son procédé, de manière à mieux pousser ses pions dans les futures compétitions internationales en Ecosse, au Japon et ailleurs. « L’évaluation détaillée s’est concentrée sur les méthodes de calcul globales liées à l’hydrodynamique, à la structure, à l’ancrage et aux campagnes de tests en bassin », explique Naval Energies dans un communiqué.

L’étape est majeure, car comme le confirme une porte-parole de la filiale de Naval Group, « ce marché est nouveau, les technologies aussi. La certification de DNV GL a porté sur de nombreux paramètres qui ont tous été importants pour atteindre cette certification. Ceci dit, les simulations numériques sur le comportement d’ensemble de l’éolienne, pourraient être qualifiées de tout particulièrement novatrices ». Et l’enjeu de la certification est d’autant plus crucial que ce flotteur semi-submersible 100% acier de 3 500 tonnes et 70 mètres d’envergure ne ...