Plan de relance, volet vert : combien et pour qui ?

Print Friendly, PDF & Email
Hôtel de Roquelaure © Pline, Wikimedia Commons

Avant même le Conseil des ministres, le ministère de la Transition écologique (MTE) a présenté en détail ce matin le volet vert du plan gouvernemental France Relance (consultable dans son intégralité et ses 296 pages, ci-dessous) pour doper l’économie en 2021 et 2022. Il est dimensionné comme prévu à 30 Mds€ sur un total de 100 Mds€  – dont 40 Mds€ de crédits européens – soit 15 Mds€ par an. Le MTE considère que cet investissement met pour de bon la France sur la trajectoire des engagements pris lors de la Cop 21 et répond aux mesures demandées par la Convention citoyenne. “On bascule vers l’écologie de demain”, a confirmé ensuite Barbara Pompili après le Conseil des Ministres, la locataire de l’hôtel de Roquelaure faisant remarquer que d’autres actions, comme la relocalisation industrielle ou la formation aux métiers verts contribuaient elles aussi à décarboner l’économie française sans pour autant être inscrites dans le bloc “verdissement” du plan.  

Pour leur part, les 30 Mds€ « verts » sont ventilés dans cinq directions et comprennent pour l’essentiel 11 Mds€ dédiés aux transports, 6,7 Mds€ aux bâtiments, 9 Mds€ pour la décarbonation de l’industrie et l’innovation technologique dans l’énergie (hydrogène, nucléaire, aéronautique…), 1,2 Md€ pour l’agriculture et 2 Mds€ destinés à la préservation de la biodiversité, la lutte contre l’artificialisation des sols, le recyclage.

Le fret ferroviaire revient

Les transports concentrent donc le tiers ...