La Berd épaule Qair et RGreen en Pologne

Print Friendly, PDF & Email
(@Qair)

Créée en 1991 pour aider les économies d’Europe centrale et orientale à se relever, la Banque européenne de reconstruction et de développement (Berd) a depuis élargi son horizon, en particulier vers les pays du pourtour méditerranéen. Mais elle n’a pas abandonné son orientation première. En témoigne ce prêt de 63 M€ accordé pour cinq projets éoliens et solaires en Pologne développés par le groupe Qair (ex Quadran International) qu’accompagne la société de gestion RGreen Invest. BNP Paribas participe selon ...

des conditions similaires à celles de la Berd, précise le communiqué des parties prenantes.

Exprimé en zlotys, soit 280 MPLN, le prêt alimente cinq sociétés de projets. Il soutient la construction de 93 MW de nouvelles capacités dont, dans l’éolien, Udanin (50 MW), Parzeczew (9 MW) et Wrzesnia (9 MW). Et 25 MW de futures centrales photovoltaïques à hauteur de 25 MW. Le prêt refinance par ailleurs les parcs éoliens de Linowo (58 MW) et de Rzepin (48 MW), déjà en exploitation. Le tout représente une capacité de 200 MW. Qair est présent dans le pays depuis 2014, ayant repris les projets conduits par Quadran hors de France.

Autour de 1 GW en production en 2022

Ces moyens de production polonais, qui bénéficient des aides d’Etat, s’ajoutent à ceux de Qair au Brésil (220 MW), au Vietnam (50 MW) et à l’Ile Maurice (35 MW). Le portefeuille de projets est bien garni : « Qair ne sera pas loin d’1 GW en production en 2022 et de 4 GW en 2025″, prévoyait en mars dernier Jean-Marc Bouchet, propriétaire avec sa famille d’une société employant maintenant 190 personnes et qui en prévoit 300 pour la fin de l’année.

En trente ans, la Berd a prêté 10,3 Mds€ à la Pologne, pour 434 projets dans tous les domaines. Les centrales à charbon fournissent encore 80% de l’électricité dans un pays qui n’a pas envie de dépendre du gaz du voisin russe. « Soutenir la transition verte du pays par des investissements dans les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique reste l’une des priorités en Pologne », confirme la Berd dans son communiqué.