Neoen veut construire une batterie de 600 MW en Australie

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Neoen)

Neoen a déposé en début d’année un document de présentation d’un projet de batterie de 600 MW à Moorabool, à l’ouest de Melbourne en Australie. Si le projet obtient le feu vert des autorités locales, il se positionnera de loin comme le site de stockage stationnaire par batterie le plus puissant du monde. Pour ce nouveau projet, Neoen devrait à nouveau faire confiance à son fournisseur américain Tesla.

Investissement très rentable

Ce projet de 600 MW devrait reléguer le site de stockage de Hornsdale, déjà le plus puissant existant (100 MW/129 MWh) et opéré par Neoen, au rang de projet moyen. Et ce alors qu’une ...

extension de sa capacité est en cours. A terme, il devrait atteindre les 150 MW/195 MWh, soit quatre fois moins que celui en préparation dans l’état de Victoria.

Ce n’est sans doute pas la folie des grandeurs qui motive le développeur français. Le stockage par batterie s’avère particulièrement rentable sur un marché comme l’Australie, caractérisé par des réseaux fragiles, peu interconnectés où la volatilité des prix de l’électricité est forte. Neoen avait ainsi évalué à plus de 50 millions de dollars australiens (30 M€) les économies réalisées en matière de coûts de régulation de fréquence grâce à son site d’Hornsdale sur la seule première année de fonctionnement. Les batteries permettent de réduire les coûts de régulation, mais aussi de tirer profit des marchés de la fréquence réseau, ainsi que de vendre l’électricité au meilleur prix. Mieux encore, ces installations bénéficient d’aides publiques pour le service qu’elles rendent à la communauté. Neoen aurait donc tort de s’en priver.

L’Australie est un marché stratégique pour le développeur français. Il pèse à lui seul pour 50% de son chiffre d’affaires 2019. Malgré la crise économique engendrée par la pandémie de coronavirus, Xavier Barbaro, PDG de Neoen, a conservé dans les grandes lignes ses objectifs financiers à 2021.