Hydrogène de France signe avec ABB, se tourne vers le grand large

Print Friendly, PDF & Email
(c) ABB

Lancé dans la préparation d’une usine de fabrication de piles à combustible (PAC) de puissance, dans un premier temps pour des usages stationnaires comme le projet CEOG de Meridiam en Guyane, Hydrogène de France (HdF) vient de signer un MOU* avec le groupe helvético-suédois ABB pour produire d’autres PAC destinées au transport maritime. Un secteur dont ABB est spécialiste et pour lequel il fournit déjà des solutions d’électrification.

Trio ABB-Ballard-HdF

Pour proposer dans quelques années des moteurs ou des sources d’énergie à base H2 à bord, ABB a besoin de PAC de forte capacité et compte les trouver chez HDF. Pour sa part, le français trouve ici un possible nouveau débouché pour son projet, évitant à ABB de construire sa propre usine. « Nous ne ferons pas le design de la pile marine et ne nous chargerons pas non plus de sa qualification et de sa certification pour les usages maritimes. Ce sera le rôle d’ABB », explique le dirigeant Damien Havard. ABB dispose déjà depuis 2018 de PAC, mais elles sont ...