Allemagne : solaire et éolien poursuivent leur tendance inverse

Print Friendly, PDF & Email
(c) Pixabay

L’agence fédérale allemande des réseaux (Bundesnetzagentur) a publié les résultats du dernier appel d’offres solaire et éolien terrestre. A l’instar de la compétition précédente, l’appel d’offres solaire a fait le plein tandis que l’éolien a été sous-souscrit. Les prix sont quant à eux restés stables.

Du solaire à 52 €/MWh

L’Allemagne a attribué 51 projets cumulant 301 MWc, soit la totalité de la capacité offerte à cette occasion. Les prix oscillent entre ...

46,4 et 54,8 €/MWh avec une moyenne pondérée de 51,8 €/MWh, en légère hausse par rapport aux 50,1 €/MWh de la session précédente. Il faut dire que cette dernière s’était caractérisée par un record de prix à 35,5 €/MWh, qui avait logiquement tiré la moyenne vers le bas. Le solaire en Allemagne poursuit donc sur sa bonne lancée : les appels d’offres font à chaque fois le plein, avec des prix bas et stables.  

Le pipe éolien se vide

Le secteur éolien peine quant à lui à présenter des projets. L’appel d’offres doté de 300 MW n’en a attribué que 150,9 MW répartis en 21 projets. La compétition a donc été sous-souscrite mais c’est le contraire qui aurait été une surprise au regard de l’historique des 15 derniers mois : seul un appel d’offres a fait le plein en décembre dernier. Les développeurs ont des difficultés à reconstituer un portefeuille de projets en raison d’un manque grandissant d’acceptabilité des populations, et des mesures contraignantes décidées par le gouvernement. Un état de fait renforcé par des objectifs qui semblent élevés au regard de la situation : Berlin prévoit toujours d’attribuer cette année pas moins de 4 100 MW en 7 sessions.

Les prix des projets attribués lors de ce round varient dans une fourchette comprise entre 57,4 et 62 €/MWh, avec une moyenne pondérée de 60,7 €/MWh.