Records de prix négatifs en France et en Allemagne en 2019

Print Friendly, PDF & Email
(c) Pixabay

La tendance des prix négatifs de l’électricité sur les bourses européennes, apparue il y a quelques années déjà, s’est accentuée en 2019. Si le phénomène reste limité en France à une vingtaine d’heures par an, il a dépassé les 200 occurrences en Allemagne. Il interroge sur la rentabilité future des énergies renouvelables à mesure qu’elles pénètrent les réseaux électriques européens.

Un pic à...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.