Le SER et FEE à la manoeuvre pour relancer l’éolien terrestre

Print Friendly, PDF & Email
Nicolas Wolff et Jean-Louis Bal (@JPP)

L’heure est à la mobilisation. France Energie Eolienne (FEE) fait cause commune avec le Syndicat des énergies renouvelables (SER), qu’elle avait quitté avec fracas en 2012, pour inviter les pouvoirs publics à faire preuve de cohérence dans leur vision de l’éolien terrestre, le tout à cinq jours d’une importante réunion du nouveau groupe de travail lancé par le ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES). 

Depuis les propos du Président de la République à Pau le 14 janvier et ceux plus récents d’Elisabeth Borne – « le développement se fait de façon anarchique », repris dans Le Monde du 21 janvier, notamment – , la filière ne s’interroge plus. Elle proteste, consciente que l’accélération prônée il y a encore quelques mois n’est plus à l’ordre du jour. « Il n’y a pas de développement anarchique, objecte Nicolas Wolff, nouveau président de FEE. Mais des ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.