Remaniement : les chantiers que laisse (ou pas) Sébastien Lecornu [Dossier]

FavoriteLoadingAjoutez cet article à vos favoris
Print Friendly, PDF & Email

Annoncé ce 16 octobre au matin par l’Elysée, le remaniement du gouvernement a finalement touché le ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES). Sébastien Lecornu, ex-secrétaire d’Etat, a été promu ministre chargé des Collectivités territoriales auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, Jacqueline Gourault. Emmanuelle Wargon le remplace à son poste. GreenUnivers fait le point sur les dossiers qui l’attendent à l’hôtel de Roquelaure.

Concrétiser les groupes de travail

En 18 mois, Sébastien Lecornu a été abondamment sollicité au MTES. En premier lieu sur les groupes de travail éolien, méthanisation et enfin solaire. S’ils ont chacun rendu leurs conclusions et proposé des solutions opérationnelles, ces dernières doivent encore être concrétisées par décrets. « La matérialisation de ces groupes de travail prend du temps. Nous attendons toujours le décret sur la suppression d’un niveau de juridiction pour traiter les contentieux éoliens. Il devrait paraître très prochainement », indique Alexandre Roesch, délégué général du SER. L’association professionnelle du secteur compte désormais sur la nouvelle secrétaire d’Etat, Emmanuelle Wargon, pour mener à bien la mise en œuvre des mesures attendues.

Le SER est un fervent partisan des groupes de travail lancés par le gouvernement. « Nous aimerions poursuivre cette dynamique et demandons à Emmanuelle Wargon d’en lancer un sur la chaleur renouvelable. C’est un sujet trop peu abordé, or les objectifs inscrits dans la loi de transition énergétique visent 38% de chaleur renouvelable en 2030, ce qui implique un doublement par rapport aux niveaux actuels (20%) », explique Alexandre Roesch.

Mr Fessenheim

La fermeture de la centrale de Fessenheim était l’autre grand sujet de Sébastien Lecornu qui présidait le comité de pilotage. Le ministère de la Transition écologique et solidaire n’est pas en mesure d’indiquer s’il gardera cette fonction qui n’est pas vraiment incompatible avec son nouveau poste de ministre chargé des Collectivités territoriales. Bien au contraire.

De territoires, il en est également question dans le déploiement des contrats de transition énergétique (CTE). Emmanuelle Wargon hérite d’une liste de huit territoires officiellement engagés, dont un, Arras, qui a signé le premier CTE la semaine dernière. Les autres doivent suivre.

Retrouvez ci-dessous notre sélection d’articles sur les dossiers qui attendent Emmanuelle Wargon :

Groupe de travail éolien : deux mesures vraiment majeures
Groupe de travail méthanisation : où en est-on ?
Groupe de travail solaire (J-1) : coups de pouce pour l’autoconsommation
Les grands groupes (se) font une « Place au soleil »
Post-Fessenheim : les annonces se multiplient, la facture s’alourdit
Fessenheim : du nucléaire à l’hydrogène ?
Les modalités de l’appel d’offres solaire « Fessenheim » présentées par la DGEC
Les 8 premiers contrats de transition énergétique annoncés
Le premier contrat de transition énergétique signé à Arras
De nouveaux collaborateurs autour de Nicolas Hulot, Brune Poirson et Sébastien Lecornu