Engie revient au gaz, doute des services énergétiques

Print Friendly, PDF & Email
(c) Romain Chicheportiche

Au lendemain du départ de son ancienne directrice générale, Isabelle Kocher, Engie présentait aujourd’hui ses résultats 2019 et la stratégie que le groupe entend mener dans les prochaines années. Le gaz (énergie et infrastructures) revient au cœur de ses priorités tandis que les services énergétiques devront faire la preuve de leur rentabilité. C’est en quelque sorte un retour aux sources qu’entend initier la nouvelle équipe dirigeante tout en conservant l’ambition en matière d’énergies renouvelables et le retrait des activités thermiques à base de charbon. La recherche d’un nouveau directeur général pourrait s’étaler sur 12 mois.

Une gouvernance à quatre

Comme un symbole, Jean-Pierre Clamadieu a ouvert la présentation des résultats. Après un bref mot de reconnaissance pour le travail accompli par Isabelle Kocher, le président du conseil d’administration a d’emblée...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.